Language
 
Panier (0 article)
Mon panier

Votre panier est vide.

Schott Music

Aller au contenu principal »

20/11/2017

Œuvre de la semaine – Richard Wagner: Wesendonck-Lieder

Ce n’est pas seulement dans le domaine de l’opéra que Richard Wagner s’est fait connaître : les Wesendonck-Lieder pour chant et orchestre sont interprétés cette semaine dans la version de Felix Mottl au Luxembourg, et dans la version de Hans Werner Henze au Royaume–Uni, en Suisse et en Allemagne. Continuer la lecture de « Œuvre de la semaine – Richard Wagner: Wesendonck-Lieder »

13/11/2017

Œuvre de la semaine – Hans Werner Henze: Das Floss der Medusa

Avec Das Floss der Medusa (Le radeau de la Méduse), Hans Werner Henze et l’écrivain Ernst Schnabel ont ensemble créé une œuvre fondée sur un tragique évènement réel. Ce récit de naufrage est proposé au public par l’Orchestre symphonique de la SWR (radio sud-ouest), sous la direction de Peter Eötvös, le 15 novembre au Konzerthaus de Fribourg en Brisgau, et le 17 novembre 2017 à la Philharmonie de l’Elbe de Hambourg. Continuer la lecture de « Œuvre de la semaine – Hans Werner Henze: Das Floss der Medusa »

10/11/2017

Œuvre de la semaine – Atsuhiko Gondaï : Omnia Tempus Habent.

Le 30 septembre 2017, le compositeur Valentin Silvestrov a fêté son 80e anniversaire : c’est à cette occasion qu’il est de nouveau honoré le 9 novembre 2017, Salle du Musashino Civic Cultural Hall à Tokyo, dans le cadre d’un concert de gala. En guise de cadeau d’anniversaire figure au programme la création mondiale de  Omnia tempus habent (Il y a un temps pour tout) d’Atsuhiko Gondaï. Cette pièce pour piano et orchestre à cordes est dirigée par Yuta Shimizu, le soliste en est Alexeï Lioubimov. Continuer la lecture de « Œuvre de la semaine – Atsuhiko Gondaï : Omnia Tempus Habent. »

30/10/2017

Œuvre de la semaine – Jörg Widmann : Au cœur de Paris.

Banner Jörg Widmann

Le compositeur Jörg Widmann est, cette Saison, artiste en résidence auprès de l’Orchestre de Paris. Pour le cinquantième anniversaire de la création de ce dernier, il a été destinataire de la commande d’une nouvelle œuvre. La composition  Au cœur de Paris, pour grand orchestre, est créée le 1er novembre 2017 à la Philharmonie de Paris, sous la direction de Daniel Harding.

Continuer la lecture de « Œuvre de la semaine – Jörg Widmann : Au cœur de Paris. »

23/10/2017

Œuvre de la semaine – Bernd Alois Zimmermann : Sinfonie in einem Satz

Deux lieux, deux concerts, deux versions. La Saison 2017-2018, pour de nombreux orchestres, est dédiée au centième anniversaire de la naissance de Bernd Alois Zimmermann en mars 2018. C’est à cette occasion que l’on pourra, le 29 octobre 2017, entendre deux fois sa Sinfonie in einem Satz (Symphonie en un mouvement) en Allemagne : à Sarrebruck, jouée par l’Orchestre allemand de la Philharmonie de Sarrebruck- Kaiserslautern, sous la direction de Peter Hirsch, dans la première version, et à Cologne, confiée à l’Orchestre Gürzenich, avec Hartmut Haenchen au pupitre, dans la seconde version. C’est également Peter Hirsch qui, au bout d’un long moment, a ramené la première version dans les salles, si bien qu’aujourd’hui, l’une et l’autre versions figurent dans les programmes et les saisons. Continuer la lecture de « Œuvre de la semaine – Bernd Alois Zimmermann : Sinfonie in einem Satz »

16/10/2017

Œuvre de la semaine – Chaya Czernowin: Guardian

C’est dans le cadre de son intense travail sur les spécificités du temps que Chaya Czernowin a trouvé l’inspiration pour sa nouvelle œuvre Guardian. Le 22 octobre 2017, cette pièce est créée par SWR-Sinfonieorchester, lors du concert conclusif des Donaueschinger Musiktage, dans le BAAR Sporthalle. C’est le chef Pablo Rus Broseta qui dirige ce Concerto pour violoncelle, avec en soliste Séverine Ballon à qui Channa Czernowin a dédié l’œuvre.

Continuer la lecture de « Œuvre de la semaine – Chaya Czernowin: Guardian »

09/10/2017

Œuvre de la semaine – Peter Eötvös: Multiversum

C’est au moins depuis le vol de Gagarine dans l’espace en 1961 que presque tous les enfants se prennent d’enthousiasme pour le cosmos. Tel fut également le cas de Peter Eötvös, alors adolescent, qui revient aujourd’hui sur ce thème dans le cadre de sa toute nouvelle œuvre, Multiversum, pour orgue concertant, orgue Hammond et orchestre.

La création du 10 octobre 2017 à la Elbphilharmonie de Hambourg est dirigée par le compositeur lui-même. Les solistes Iveta Apkalna und László Fassang sont accompagnés par l’Orchestre royal du Concertgebouw.

Peter Eötvös: Multiversum, l’espace et le son.

La fascination des mondes infinis de l’univers a conduit Eötvös à créer un espace musical venant entourer les auditeurs tout comme l’espace entoure la terre. Au moyen d’une répartition raffinée des effectifs instrumentaux de l’orchestre, le compositeur s’attache à enceindre les auditeurs de sons par tous les côtés : il crée un espace spécial dans lequel les cordes sont positionnées à gauche, les bois, à droite, tandis que les cuivres ainsi que les instruments à percussions (répartis en trois sections) sont disposés sur toute la largeur du podium. L’orgue Hammond, tout en étant joué depuis le podium, sonne depuis l’arrière de la scène. Un haut-parleur pivotant produit un effet Doppler permettant de donner l’impression que le son de l’orgue Hammond vient de toutes les parties de la salle. Eötvös place la console d’orgue tout devant, tandis que l’orgue Klais de la Philharmonie de l’Elbe est lui-même intégré dans la salle, derrière une partie du public. Chaque lieu d’exécution doit ainsi configurer sa propre conception sonore de la pièce. En raison de l’architecture particulière de la Philharmonie de l’Elbe, le positionnement du public propose à chaque auditeur de vivre une expérience individuellement unique – à la grande différence des salles de concert « en boîte à chaussures » comme celle du Concertgebouw d’Amsterdam.

J’essaye de décrire le monde avec des sons, exactement de la même façon que les écrivains le font avec des mots, les peintres avec le pinceau, les cinéastes avec la caméra. Nous décrivons très souvent exactement les mêmes choses, seul le medium est différent. – Peter Eötvös

Au cours de la tournée européenne succédant à cette création mondiale, Eötvös dirigera l’œuvre le 11 octobre à la Philharmonie de Cologne, le 12 octobre au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, le14 octobre au Müpa de Budapest et les 19 et 20 octobre au Concertgebouw d’Amsterdam.

02/10/2017

Œuvre de la semaine – Aribert Reimann: L’Invisible

La nouvelle œuvre scénique d’Aribert Reimann L’Invisible plonge le spectateur dans une mystérieuse atmosphère de peur et de menace. La création de cette « Trilogie lyrique » est présentée au Deutsche Oper de Berlin à partir du 8 octobre dans une mise en scène de Vasily Barkhatov. Donald Runicles est au pupitre de cette œuvre, conçue d’après trois courtes pièces de Maurice Maeterlinck que Reimann a regroupées ensemble dans une grande diversité musicale et de contenu.

Continuer la lecture de « Œuvre de la semaine – Aribert Reimann: L’Invisible »

25/09/2017

Œuvre de la semaine – Valentin Silvestrov: Symphonie n° 3

Le 30 septembre est la date du 80e anniversaire de Valentin Silvestrov. C’est à  cette occasion que sera donnée pour la première fois au Royaume Uni, le 27 septembre 2017, sa Symphonie n° 3  (« Eschatophonie »). Vladimir Jurowski dirige le London Philharmonic Orchestra au Royal Festival Hall de Londres.

Continuer la lecture de « Œuvre de la semaine – Valentin Silvestrov: Symphonie n° 3 »

18/09/2017

Œuvre de la semaine – Krzysztof Penderecki: Sixième Symphonie

L’histoire de la symphonie en tant que forme est remplie de phénomènes bizarres, parmi lesquels on trouve une « Inachevée », une « Symphonie n° 0 » (dite « Zéroïème »!), tandis que d’autres reçoivent de nouvelles numérotations ou des doublures de numéros… C’est à cette série de bizarreries qu’appartient également la Sixième Symphonie de Krzysztof Penderecki, puisque sa septième et sa huitième sont terminées depuis bien des années, et que chacune d’elles a été jouée des douzaines de fois.

Continuer la lecture de « Œuvre de la semaine – Krzysztof Penderecki: Sixième Symphonie »