Paramètres
 
Panier (0 article)
Mon panier

Votre panier est vide.

Schott Music

Aller au contenu principal »

Œuvre de la semaine – Richard Ayres: The Cricket Recovers

20/03/2017

L’opéra de chambre de Richard Ayres No. 39 : The Cricket Recovers (La guérison du criquet), déjà acclamé précédemment par le public, fera l’objet de sa création en Suisse le 22 mars au Théâtre de Bâle, dans une mise en scène de Daniela Kranz et sous la direction musicale de Stephan Delaney. Donné en création mondiale au Festival d’Aldeburgh en 2005, l’œuvre a été, depuis, présentée dans l’Europe entière sous les auspices de l’Opéra d’État de Stuttgart et du Festival de Hollande.

The Cricket Recovers se base sur une collection de récits pour enfants  couronnée de récompenses due à la plume de l’auteur hollandais Toon Tellegen, dans une adaptation de la librettiste Rozalie Hirs. L’histoire met en scène toute une assemblée de personnages animaux confrontés quotidiennement à des difficultés humaines qu’ils doivent vaincre, tandis que l’orchestre dépeint la forêt qui les entoure.

 

Ayres The Cricket Recovers: Des personnages animaux qui sont tous trop humains

Dans The Cricket Recovers, Ayres nous transporte jusqu’à une forêt extraordinaire où, un matin, le criquet du titre se réveille animé d’un profond cafard. Le processus du voyage effectué à travers lui-même afin de lui permettre de se découvrir et de lutter contre sa dépression, avec l’aide de ses camarades animaux, est amusant et touchant tout à la fois. Ainsi, les animaux viennent-ils également en aide à un éléphant qui ne peut s’empêcher de grimper aux arbres. Lorsque le soleil se lève sur une nouvelle journée, les souvenirs des journées précédentes disparaissent, ne laissant que la sage chouette pour se demander dans quelle sorte de monde elle habite!

Cette histoire est destinée aux adultes en même temps qu’aux enfants, et aborde le sujet de la dépression d’une manière directe, simple et belle. Grâce à son caractère magique, de nombreuses émotions ou aspirations humaines sont mises en lumière :

Dans ce territoire parallèle, toutes les sortes d’impossibilités attirantes deviennent réelles. La morale est une donnée absolue : la distinction du bien et du mal est une chose fondamentale, et la rétribution finale ne peut être que juste. Le temps et le monde de la nature sont magiquement souples : l’on peut vivre éternellement, ou adopter temporairement d’autres apparences ; les animaux parlent, souffrent de névroses, se comportent héroïquement. – Christopher Fox (The Musical Times)

The Cricket Recovers sera à l’affiche du Théâtre de Bâle jusqu’au 21 mai. Cet été, une autre des œuvres théâtrales de Richard Ayres, la cantate dramatique In the Alps, sera exécutée au Royaume-Uni par l’Orchestre Aurora, avec la soprano Marie Bevan et le chef d’orchestre Nicholas Collon, au St John’s Smith Square de Londres, le 3 juin, et au Symphony Hall de Birmingham, le 4 juin.

 

Photo: Stefan Odry (Production d’ Staatstheater Braunschweig 2009)