Schott Music

Aller au contenu principal »

23/07/2018

Œuvre de la semaine – Lei Liang: Lakescape VI

Le 25 juillet a lieu la création de Lakescape VI de Lei Liang, pour quintette à vents, dans le cadre de la Bennington Chamber Music Conference. Cette pièce est le résultat d’une commande de la Chamber Music Conference et du Forum des compositeurs d’Extrême-Orient.

Notre compositeur américain Liang décrit ainsi ce qui a inspiré sa série d’œuvres sous le titre de « Lakescape » (« paysage lacustre »):

« M’étant intéressé depuis plusieurs années déjà au bouddhisme Mahayana, en 1999, je me rendis dans un monastère bouddhiste du nord de l’état de New York afin d’y étudier la méditation. Un soir, marchant en solitaire sur la rive du lac, je vis comme un contour en forme de « V » flotter sur la surface de l’eau et s’y agrandir. C’était un castor nageant sous la clarté de la lune. Cette image me donna une idée sur ma relation au silence: en-dessous de la musique règne un profond silence sur lequel la sonorité caractéristique qui est la mienne dépose une signature. Cette pensée servit de point de départ à une série d’œuvres. »

Lei Liang – Lakescape VI: des images en musique

L’idée de Liang, de dépeindre en musique des évènements visuels forts, n’est pas nouvelle dans son œuvre. En avril dernier était créée son œuvre pour orchestre A Thousand Mountains, A Million Streams, par le Boston Modern Orchestra Project sous la direction de Gil Rose. Inspiré des écrits et des peintures de Huang Binhong (1865-1955), la pièce s’attache au travail de l’artiste à partir de la peinture magnifique d’un paysage de campagne:

« Une campagne sort de l’obscurité éclairée par la vision d’un artiste : des contours lointains, des formes, des touches de couleurs et du vide. Lorsque le spectateur regarde la campagne avec plus d’attention, des lignes et des présences humaines commencent à apparaître, des sons se mettent à résonner, jusqu’à ce que nous fassions plus qu’un avec chaque coup de pinceau, avec chaque touche d’encre, avec chaque respiration. Les montagnes respirent, chantent et rugissent. La campagne vibre, palpite et danse ; elle prend la fuite ; elle remue, enfle, grandit, peint, coule, se dilate et fleurit en tremblant, se brise en morceaux en tressaillant. Des gouttes de pluie guérissent la campagne détruite. Une prière, un éveil, la pluie ramène la vie dans les campagnes et renouvelle ses doux battements de cœur. A Thousand Mountains, A Million Streams est une campagne musicale que j’ai peinte avec un pinceau sonore. »- Lei Liang

Une autre œuvre de Liang, vis-à-vis, sera créée le 14 août 2018 par le Flux Quartet au Conrad Prebys Concert Hall dans le cadre de La Jolla Music Society SummerFest. Le 9 août, le même ensemble interprétera les Serashi Fragments de Liang à La Jolla. Notre compositeur est compositeur en résidence auprès de l’International Performance Academy & Festival de Valence en Espagne, du 10 au 20 juillet, de la Chamber Music de Bennington (Vermont, États-Unis), du 22 au 28 juillet, et du Kneisel Hall Chamber Music School and Festival (Maine, États-Unis), qui a lieu du 29 juillet au 3 août.

 

©Foto Howard Lipin