Language
 
Panier (0 article)
Mon panier

Votre panier est vide.

Schott Music

Aller au contenu principal »

17/07/2017

Œuvre de la semaine: The Harry Partch Edition

En août 2013 – exactement 45 ans après sa création aux États-Unis –, l’ensemble «Musikfabrik» présenta la création européenne de Delusion of the Fury de Harry Partch, dans la cadre de la triennale de la Ruhr. À cette occasion naquit l’idée de rassembler en une édition fac-similé l’ensemble des éléments de la notation si particulière de ses œuvres. Quelque temps après parut, avec Delusion of the Fury, le premier volume de la série éditoriale The Harry Partch Edition dont le nombre de publications a, dans les derniers mois, atteint la douzaine.

L’édition fac-similé The Harry Partch Edition permet de jeter un regard approfondi sur le monde si spécifique du compositeur, dont les titres ne permettent en rien de pressentir l’originalité. C’est ainsi que Daphne of the Dunes traite de l’antique légende de Daphné et Apollon, et que The Lord is my Shepherd est la mise en musique du Psaume 23. Par ailleurs, les circonstances dans lesquelles Partch fut amené à composer telle ou telle œuvre ne se distinguent pas non plus de celles des autres compositeurs. Rotate the Body in All Its Planes est issue de la représentation musicale d’un gala de gymnastique, les Two Settings from « Finnegan’s Wake » on été composés pour une soprano dont la voix l’enthousiasmait, et la récente publication de Summer 1955 est une simple compilation de différentes œuvres composées dans cette période.

Mais la principale particularité de l’œuvre de Harry Partch dans son entier réside dans le fait qu’il ne se contenta pas de composer, mais qu’il fut également un facteur d’instruments extrêmement inventif. Afin de donner vie à ses représentations sonores, il se tourna vers des instruments exotiques de cultures éloignées. Et comme cela ne fut pas suffisant non plus, il conçut lui-même de nombreux instruments. Les possibilités qui s’ouvrirent ainsi à lui offrirent une ressource compositionnelle d’une vaste portée.

The Harry Partch Edition: un cosmos musical unique en son genre

À l’aide de ses connaissances en matière de facture instrumentale, Partch ne se borna pas à élaborer une grande collection d’instruments aux sonorités les plus diverses, mais les adapta également à son propre système tonal, qu’il perfectionna au fur et à mesure. À la place des douze demi-tons habituels de la gamme chromatique tempérée, il recourt dans nombre de ses compositions à un système de 43 micro-tons, ce qui fait de lui un pionnier de la micro-tonalité. La construction de ses instruments, elle aussi, témoigne de l’inépuisable créativité de Partch : le « Chromoledon I » est un développement du système tonal appliqué sur un harmonium. Pour d’autres instruments, il fait appel à des objets de la vie quotidienne courante, qu’il adapte à ses fins – pour le « Zymo-Xyi », les notes sont produites par des bouteilles d’eau-de-vie et de liqueur, pour le « Bloboy », il s’agit des klaxons d’une automobile.

La direction qui fut la mienne au cours de ces vingt-quatre dernières années  a beaucoup à voir avec l’activité et les occupations de l’homme primitif tel que je me le représente. Cet homme primitif a découvert la magie des sons dans les matériaux de son environnement: un tuyau de roseau, un morceau de bambou, un bout de bois tenu d’une certaine manière, ou encore une peau tendue sur une calebasse, ou une carapace de tortue – ou toute autre sorte de caisse de résonance. Puis, il réalisait ensuite l’objet, le medium, en lui donnant la plus belle apparence qui puisse être. Le dernier pas était franchi enfin quasiment de soi-même: la magie sonore et la beauté visuelle se transformaient ensemble en une résultante d’ordre spirituel. – Harry Partch

La prochaine publication de l’édition fac-similé de la The Harry Partch Edition portera sur Ring around the Moon. Sont également prévus pour cette année Castor and Pollux, Windsong et Oedipus.

 

Photo: MazdaMarimba de l’ensemble Musikfabrik