Schott Music

Aller au contenu principal »

02/04/2019

Œuvre de la semaine – Erich Wolfgang Korngold : The Sea Hawk

Le film hollywoodien d’aventures The Sea Hawk (titre français : « L’Aigle des mers »), de 1940, présente la sauvagerie des combats maritimes, le courage des flibustiers et la gloiredes maisons royales, le cliquetis des sabres entrechoqués et le claquement des coups de pistolets. Le cadre musical de cette mise en scène monumentale a été conçu par le compositeur Erich Wolfgang Korngold. Aujourd’hui, la musique trépidante de ce film est le plus souvent donnée à entendre en concert, et c’est ainsi le cas le 3 avril 2019 à Kaiserslautern, avec l’Orchestre du Théâtre de Pfalz placé sous la direction de Uwe Sandner, ainsi que le 7 avril 2019 au château royal de Tunbridge Wells en Grande-Bretagne, avec l’Orchestre symphonique local, sous la direction de Roderick Dunk.

Le compositeur autrichien Erich Wolfgang Korngold a bénéficié au début du XXe siècle d’un grand succès avec ses opéras, au premier rang desquels Die tote Stadt (La ville morte). Lorsqu’il dut, en 1928, s’exiler en Amérique avec sa famille, Korngold devint l’un des compositeurs les plus demandés de Hollywood. Il écrivit des musiques pour une vingtaine de films et fut couronné d’un Oscar à deux reprises. Jusqu’à nos jours encore, c’est le style de composition de Korngold qui étend son influence sur tout le genre de la musique symphonique de film. Selon les experts cinématographiques de CineFix, la musique de The Sea Hawk est la première au Top 10 Scores of All Time (Top 10 des meilleures musiques de film de tous les temps).

Star du cinéma, l’acteur Erroll Flynn joue dans The Sea Hawk le rôle du flibustier Geoffroy Thorpe, dont l’histoire s’inspire de la biographie du marin et corsaire anglais Sir Francis Drake. Avec en arrière-plan la guerre entre les deux grandes puissances maritimes que représentaient l’Espagne et l’Angleterre à la fin du XVIe siècle, Thorpe se bat, dans le film du réalisateur Michael Curtiz, sous le drapeau de la couronne d’Angleterre contre les espagnols. Après de nombreux rebondissements, Thorpe parvient à prévenir les forces britanniques d’une attaque dévastatrice de l’Armada espagnole, ce qui, communément, fut interprété comme une métaphore de l’embrasement tout récent de la seconde guerre mondiale, et du rôle d’agresseur de l’Allemagne. Thorpe, après avoir ainsi sauvé heureusement sa patrie, fut richement récompensé par la Reine Elisabeth Ière.

Erich Wolfgang Korngold : The Sea Hawk – un cadre musical pour un film d’aventures maritimes

Dans sa musique de film, Korngold renoue avec ses travaux précédents de compositeur dans le domaine de l’opéra et de la musique de scène. C’est ainsi qu’il a fait de nouveau appel à la technique du leitmotiv afin de caractériser musicalement certains personnages, certaines situations ou certaines associations. Le langage harmonique post-romantique et le recours à un orchestre symphonique de grand effectif rendent possible une ressource de sonorités forte en expression et d’une grande efficacité, dans la tradition de Wagner et de Strauss, par laquelle Korngold renforce l’aspect visuel du film sur le plan émotionnel de la musique.

La musique, c’est la musique, qu’elle soit destinée à la scène, au pupitre de chef ou au cinéma. Sa forme ne peut en être transformée, et même si la manière de la noter peut être différente, le compositeur ne peut faire aucune sorte de concession quant à ce qu’il considère être sa conviction musicale personnelle. – Erich Wolfgang Korngold

La musique de film de Korngold reste également accessible sans le mouvement des images, comme musique instrumentale en soi, pour le temps de sa durée. Publiées chez Schott, il existe ainsi deux variantes de la musique de The Sea Hawk pour la salle de concert : le thème principal iconique de 6 minutes sous la forme Theme from the motion picture (« Thème du film »), et une Suite plus complète, d’une durée de 17 minutes, réalisée par Patrick Russ à partir de la musique intégrale du film. Dans le cadre du concert de Kaiserslautern, on pourra même entendre deux fois la musique de Korngold pour le cinéma, car outre The Sea Hawk, sera également jouée la fanfare tirée du film Kings Row (titre français : « Crimes sans châtiment »), qui aura sans doute aucun été à la base de l’inspiration de musiques de superproductions plus tardives comme Superman et La guerre des étoiles. Dans la salle de la Mairie de Stadtbergen, on pourra également entendre, le 7 avril 2019, la Suite symphonique tirée de la musique du film The Adventures of Robin Hood (« Les aventures de Robin des Bois »). Et le célèbre Konzert D-Dur für Violine und Orchester (« Concerto pour violon et orchestre en ré majeur »), dans lequel Korngold fait des citations tirées de ses musiques de film, est donné les 4 et 5 avril 2019 par l’Orchestre national symphonique estonien à Tartu et à Tallinn en Estonie.