Language
 
Panier (0 article)
Mon panier

Votre panier est vide.

Schott Music

Aller au contenu principal »

09/10/2017

Œuvre de la semaine – Peter Eötvös: Multiversum

C’est au moins depuis le vol de Gagarine dans l’espace en 1961 que presque tous les enfants se prennent d’enthousiasme pour le cosmos. Tel fut également le cas de Peter Eötvös, alors adolescent, qui revient aujourd’hui sur ce thème dans le cadre de sa toute nouvelle œuvre, Multiversum, pour orgue concertant, orgue Hammond et orchestre.

La création du 10 octobre 2017 à la Elbphilharmonie de Hambourg est dirigée par le compositeur lui-même. Les solistes Iveta Apkalna und László Fassang sont accompagnés par l’Orchestre royal du Concertgebouw.

Peter Eötvös: Multiversum, l’espace et le son.

La fascination des mondes infinis de l’univers a conduit Eötvös à créer un espace musical venant entourer les auditeurs tout comme l’espace entoure la terre. Au moyen d’une répartition raffinée des effectifs instrumentaux de l’orchestre, le compositeur s’attache à enceindre les auditeurs de sons par tous les côtés : il crée un espace spécial dans lequel les cordes sont positionnées à gauche, les bois, à droite, tandis que les cuivres ainsi que les instruments à percussions (répartis en trois sections) sont disposés sur toute la largeur du podium. L’orgue Hammond, tout en étant joué depuis le podium, sonne depuis l’arrière de la scène. Un haut-parleur pivotant produit un effet Doppler permettant de donner l’impression que le son de l’orgue Hammond vient de toutes les parties de la salle. Eötvös place la console d’orgue tout devant, tandis que l’orgue Klais de la Philharmonie de l’Elbe est lui-même intégré dans la salle, derrière une partie du public. Chaque lieu d’exécution doit ainsi configurer sa propre conception sonore de la pièce. En raison de l’architecture particulière de la Philharmonie de l’Elbe, le positionnement du public propose à chaque auditeur de vivre une expérience individuellement unique – à la grande différence des salles de concert « en boîte à chaussures » comme celle du Concertgebouw d’Amsterdam.

J’essaye de décrire le monde avec des sons, exactement de la même façon que les écrivains le font avec des mots, les peintres avec le pinceau, les cinéastes avec la caméra. Nous décrivons très souvent exactement les mêmes choses, seul le medium est différent. – Peter Eötvös

Au cours de la tournée européenne succédant à cette création mondiale, Eötvös dirigera l’œuvre le 11 octobre à la Philharmonie de Cologne, le 12 octobre au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, le14 octobre au Müpa de Budapest et les 19 et 20 octobre au Concertgebouw d’Amsterdam.