Language
 
Panier (0 article)
Mon panier

Votre panier est vide.

Schott Music

Aller au contenu principal »

25/09/2017

Œuvre de la semaine – Valentin Silvestrov: Symphonie n° 3

Le 30 septembre est la date du 80e anniversaire de Valentin Silvestrov. C’est à  cette occasion que sera donnée pour la première fois au Royaume Uni, le 27 septembre 2017, sa Symphonie n° 3  (« Eschatophonie »). Vladimir Jurowski dirige le London Philharmonic Orchestra au Royal Festival Hall de Londres.

Silvestrov n’a commencé à s’intéresser à la musique qu’à partir de sa quinzième année, en autodidacte tout d’abord, puis dans le cadre des cours dispensés par l’École du soir, parallèlement aux études d’ingénieur suivies dans sa ville natale de Kiev. En 1967, le compositeur reçut le Prix Koussevitsky mais, en raison de sa position de représentant exposé de « l’Avant-Garde de Kiev », il fut sans délai exclu de l’Union des compositeurs d’URSS.

Durant sa « période de création avant-gardiste », comme Silvestrov nomme lui-même ce moment de sa vie, il s’attacha à l’expérimentation de forts contrastes. C’est ainsi que sa Symphonie n°3 recouvre une permanente alternance de notation rythmique hautement complexe et de libre improvisation. Aux représentants de la musique soviétique conservatrice, Silvestrov opposait son propre style compositionnel, ce qui valut à ses œuvres d’être longtemps interdites dans sa patrie. Mais de là, elles s’imposèrent d’abord sur l’Europe avant que leur succès international grandissant ne parvienne enfin à assurer également leur reconnaissance en URSS.

La Symphonie n° 3 de Valentin Silvestrov : une musique d’avènement d’un temps nouveau

Le sous-titre « Eschatophonie » constitue en soi un néologisme forgé par Silvestrov à partir des termes techniques relevant du discours sur la fin d’un temps ancien (« eschatologie ») et sur le début d’une nouvelle ère. L’emploi du suffixe « -phonie » (du grec « phonè » = la voix, le son) lui permet de situer ce discours dans un contexte musical. Mais dans le même temps, c’est aussi une dimension religieuse qui y est présente:

Selon lui, tout est déjà là – tout a déjà été écrit. C’est pour comprendre cela qu’il convient de se tourner vers le Tout-Puissant. Tout a déjà été créé, il n’y a rien d’autre à faire que de tendre attentivement l’oreille à ce qui est déjà là, et de le rappeler à nous. Et c’est ainsi que se réveillent alors des vibrations. C’était en fait déjà là depuis toujours, mais maintenant, nous sommes nous aussi en mesure d’en ressentir les vibrations et de les percevoir en tant que musique. – Sofia Gubaïdulina à propos de la pensée musicale de Silvestrov

À chaque exécution de sa Symphonie n° 3, Silvestrov donne naissance à un nouveau monde dans lequel il donne des indications comme « cluster chromatique de taille indéfinie », ou « improvisations atonales correspondant au modèle graphique donné ». Des phrases improvisées parcourent les trois mouvements de l’œuvre. C’est tout particulièrement aux cordes et aux quatre percussionnistes que le compositeur attribue de nombreux passages libres.

D’Amérique à la Russie et au Japon en passant par l’Europe, de nombreux pays fêteront l’heureux récipendaire de ce jubilé, ainsi que sa musique. Directement autour de son anniversaire, voici les œuvres de Silvestrov que l’on pourra notamment entendre: le 28 septembre, la Symphonie n° 8 au Sibelius Hall de Lahti avec John Storgårds et le Lahti Symphony Orchestra,  le 30 septembre et le 1er octobre, la Sérénade pour orchestre à cordes et l’Élégie pour orchestre à cordes avec Kirill Karabits et la Dresdner Philharmonie au Kulturpalast de Dresde, le 27 octobre, Postludium avec Christopher Lyndon-Gee et l’Adelphi Symphony Orchestra au Adelphi University Performing Arts Center Garden City de New York, le 4 novembre, la Symphonie n° 4 et Postludium avec Dennis Russel Davies et le NCTS Orchestra à Tokyo, et le 11 novembre, Widmung, avec Vladimir Jurowski et l’Orchestre Svetlanov à Moscou. Les maisons d’édition Belaïeff et Schott Music présentent à Valentin Silvestrov leurs meilleurs vœux d’anniversaire à l’occasion de ce chiffre rond de 80 ans!