Schott Music

Aller au contenu principal »

Language
 
Panier (0 article)
Mon panier

Votre panier est vide.

Symphonie de chambre en si bémol majeur

Symphonie de chambre en si bémol majeur

(d'après la Sonate pour piano D 960)


  • Clé : si bémol majeur
  • Instrumentation: clarinette, basson, cor, 2 violons, alto, violoncelle et contrebasse
  • Édition: Partition et parties
49,50 €  *
TVA incl. Weight: 0.68 kg

- +
 
Description
La dernière sonate pour piano de Schubert en version symphonique de chambre dans une formation d'octette classique :
conscient du fait qu'il n'existe pas vraiment d'oeuvres adéquates avec la même instrumentation qui pourraient compléter un programme de concert contenant le singulier octette op. 166 de Schubert , Heribert Breuer a choisi la grande sonate posthume en si bémol majeur pour une nouvelle version pour cette formation. Breuer la nomme une 'symphonie de chambre' afin d'exprimer dans le titre l'idée symphonique de base de cette oeuvre étonnante. Il n'échappera pas aux experts que dans l'instrumentation et l'articulation du mouvement lent, un pont est jeté vers l'adagio du quintette à cordes composé de même en 1828, année de la mort de Schubert.
Détails
Clé : si bémol majeur
Difficulté: moyen à avancé
ISMN: 979-0-2211-2119-6
Maison d'édition: Simrock / Benjamin (Elite Edition)
Nombre de pages: 212
Reliure: Dos agrafé
Séries: Edition Berliner Bach Akademie
La dernière sonate pour piano de Schubert en version symphonique de chambre dans une formation d'octette classique :
conscient du fait qu'il n'existe pas vraiment d'oeuvres adéquates avec la même instrumentation qui pourraient compléter un programme de concert contenant le singulier octette op. 166 de Schubert , Heribert Breuer a choisi la grande sonate posthume en si bémol majeur pour une nouvelle version pour cette formation. Breuer la nomme une 'symphonie de chambre' afin d'exprimer dans le titre l'idée symphonique de base de cette oeuvre étonnante. Il n'échappera pas aux experts que dans l'instrumentation et l'articulation du mouvement lent, un pont est jeté vers l'adagio du quintette à cordes composé de même en 1828, année de la mort de Schubert.
Clé : si bémol majeur
Difficulté: moyen à avancé
ISMN: 979-0-2211-2119-6
Maison d'édition: Simrock / Benjamin (Elite Edition)
Nombre de pages: 212
Reliure: Dos agrafé
Séries: Edition Berliner Bach Akademie