Schott Music

Aller au contenu principal »

Language
 
Panier (0 article)
Mon panier

Votre panier est vide.

Daffodils

Daffodils

3 Easter Preludes


  • Instrumentation: organ
  • N° Réf.: ED 20989 Q11301
9,99 €  *
19% taxe inclut

Edition à télécharger

- +
 
Description
Naji Hakim, né en 1955 à Beyrouth, est un des organistes et compositeur pour orgue les plus importants de notre époque. Il a été l'élève de Jean Langlais au Conservatoire de Paris. De 1985 à 1993, il fut organiste du Sacré-Cœur à Paris, puis le successeur de Messiaen à la basilique de la Ste-Trinité. Il donne des concerts dans le monde entier et exerce au Conservatoire de Boulogne. Il est également professeur invité à la Royal Academy of Music de Londres. Son œuvre "Jonquilles" se compose de trois préludes sur des chorals pascals danois : l’entrée “Moderato” est basée sur "Jesus lebt, der Grabstein ist zerbrochen", connu par la mélodie allemande “Liebster Jesu, wir sind hier" de Johann Rudolph Ahle. Le mouvement médian "Allegro vivace" est une joyeuse toccata sur le choral “Mein Jesus, lass mein Herz empfangen". Avec "Seht, die Sonne geht auf“, un solennel "Maestoso” marque la fin de ce triptyque pascal. La mélodie met en relief les deux mots-clés du choral : "lever de soleil" et "résurrection".
Détails
Difficulté: moyen
Durée de la performance: 6'30"
Maison d'édition: Schott Music
Nombre de pages: 12
Naji Hakim, né en 1955 à Beyrouth, est un des organistes et compositeur pour orgue les plus importants de notre époque. Il a été l'élève de Jean Langlais au Conservatoire de Paris. De 1985 à 1993, il fut organiste du Sacré-Cœur à Paris, puis le successeur de Messiaen à la basilique de la Ste-Trinité. Il donne des concerts dans le monde entier et exerce au Conservatoire de Boulogne. Il est également professeur invité à la Royal Academy of Music de Londres. Son œuvre "Jonquilles" se compose de trois préludes sur des chorals pascals danois : l’entrée “Moderato” est basée sur "Jesus lebt, der Grabstein ist zerbrochen", connu par la mélodie allemande “Liebster Jesu, wir sind hier" de Johann Rudolph Ahle. Le mouvement médian "Allegro vivace" est une joyeuse toccata sur le choral “Mein Jesus, lass mein Herz empfangen". Avec "Seht, die Sonne geht auf“, un solennel "Maestoso” marque la fin de ce triptyque pascal. La mélodie met en relief les deux mots-clés du choral : "lever de soleil" et "résurrection".
Difficulté: moyen
Durée de la performance: 6'30"
Maison d'édition: Schott Music
Nombre de pages: 12